Rechercher
  • casadiag

Les lacunes du repérage amiante avant travaux


L'opérateur de repérage a parfois le sentiment de jouer les boucs émissaires. Comme si la découverte d'amiante en cours de chantier découlait forcément d'un mauvais repérage. À tort et à raison. Oui, sa compétence non encadrée aujourd'hui, reste directement source de sinistres, souvent dénoncée au cours des dernières années. Mais au-delà des grossières erreurs de repérages, comme l'oubli d'éléments visuellement repérables ou des rapports avant-vente et DTA simplement complétés en amont d'un chantier, l'avant-travaux pêche aussi par son manque de dialogue entre le donneur d'ordre, l'opérateur et le laboratoire. Retours d'expériences sur quelques erreurs courantes.

Se précipiter, une fausse bonne idée Dans un chantier au calendrier souvent contraint, l'avant-travaux exige du temps et s’accommode mal de la précipitation ; le temps pour l'opérateur de repérage de procéder à un examen de fond en comble, le temps aussi d'analyser et de restituer correctement les investigations menées sur site. À vouloir gagner du temps, le donneur d'ordre finit parfois par en perdre. « Faute de temps, des donneurs d'ordre se basent parfois sur de simples Pl/ d'analyses et se livrent a des interprétations qui peuvent avoir de lourdes conséquences sur les coûts de désamiantage », regrette Gilles Dargent, expert judiciaire. « e conseille vivement aux donneurs d 'ordre de ne jamais rien engager avant la réception du rapport de repérage complet. »

Un périmètre mal défini « Dans le diagnostic avant-travaux, c‘est la première chose qu’on examine en expertise », témoigne Pierre Lafargue, expert judiciaire à Paris. « L'avant-travaux ne concerne pas l’ensemble d’un immeuble bâti, a contrario d’un avant-démolition. l/ est exhaustif sur une partie d’immeuble défini parle donneur d'ordre. Si toutefois l’opération consiste a détruire une partie majoritaire de la structure d'un bâtiment, il ne s’agit plus d’un avant-travaux. » Pour définir son périmètre de repérage avec rigueur, l‘opérateur de repérage est censé s‘appuyer sur un programme de travaux suffisamment précis. Ce qui ne signifie pas pour autant que le programme des travaux et le périmètre de repérage coincident forcément : l‘opérateur de repérage peut étendre son périmètre au-delà du chantier proprement dit, notamment en prenant en considération les modes opératoires et les incidences d'un chantier. Exemple donné, celui d'un retrait de dalles de sol. Ôtées de façon mécanique à l'aide d'une machine vibrante dans un étage, le repérage des plafonds de l'étage inférieur peut se révéler nécessaire pour s'assurer qu'il ne s'agit pas d'un plafond floqué qui pourrait libérer des fibres amiante.

Cartographie imprécise « La cartographie demeure sans doute l'aspect le plus important, car en pratique, c'est ce que les entreprises et le maître d'ouvrage regardent en premier lieu avant de lire le rapport », relève Gilles Dargent. « Malheureusement, cette cartographie est loin d'être a la hauteur des attentes : souvent imprécise et incomplète, elle n 'autorise pas une bonne programmation des opérations de désamiantage. » Un constat largement partagé par le Syrta qui regroupe une centaine d‘entreprises de désamiantage. « Les plans ne servent souvent a rien, regrette Isabelle Vio, directrice des opérations. Beaucoup de cartographies ne répondent pas a leur fonction essentielle en ne permettant pas de déterminer clairement la localisation des matériaux amiantés. » Cette cartographie doit correspondre au périmètre des travaux avec des plans, des schémas et des légendes qui permettent de localiser d'un coup d‘œil les éléments amiantés et leur étendue, mais aussi les zones non accessibles et non inspectées pour lesquelles un repérage complémentaire sera nécessaire. La cartographie est d'autant plus importante qu'il n'existe pas à ce jour de modèle de rapport pour l'avant-travaux. Dans l'attente d'un modèle réglementaire défini par arrêté, la présentation du rapport varie d'un cabinet à l'autre, certains choisissant une présentation par matériau, ou par étage, par exemple.

Mauvaise stratégie de prélèvements Si la future norme NF X 46-020 -norme, il faut le rappeler, dont l'objet n'est pas uniquement le repérage avant-travaux, et qui reste cantonnée au bâtiment encadre le nombre de sondages, les prélèvements sont laissés à l'appréciation de l'opérateur de repérage. Dans l'ancienne, comme dans la future version. Mais sous la pression d'un donneur d'ordre désireux de réaliser des économies, l'opérateur peut être tenté de réduire les analyses. Pour Pierre Lafargue, la stratégie des prélèvements est donc indispensable : pour déterminer le nombre de prélèvements à opérer, mais aussi pour déterminer leur localisation la plus judicieuse. Son confrère Gilles Dargent se souvient ainsi du cas de prélèvements opérés au beau milieu de plaques de plâtres plutôt que sur les bandes calicots pourtant plus susceptibles de renfermer de l'amiante. Le cas des multicouches Côté Syrta, on évoque aussi le cas particulier des multicouches où l'analyse ne renseigne pas toujours sur la présence d'amiante à la couche. Parce que l'échantillon ne permet pas de séparer les couches ou parce que l'opérateur n'a pas précisé sa demande auprès du laboratoire d'analyses. De sorte que le maître d'ouvrage est tenu de désamianter l'ensemble des multicouches. Dans le cas du classique triptyque ragréage-colle-dalle de sol, les incidences financières ne sont toutefois pas anodines : désamianter l'ensemble peut coûter jusqu'à dix fois plus cher que le seul retrait des dalles de sol, avec des niveaux d‘empoussièrement totalement différents.

Casadiag Expertises reste à votre écoute pour toute demande relative à la recherche amiante avant travaux Lille.

Un chantier évolutif Le programme de travaux évolue en cours de chantier, cela arrive. Par ricochet, le périmètre du repérage peut aussi bouger, et l'opérateur de repérage doit donc être sollicité de nouveau. Pour Gilles Dargent, le donneur d'ordre n'a cependant pas toujours le réflexe de rappeler l'opérateur de repérage pour lui signaler une modification de travaux, et lui demander d‘affiner son repérage. Du côté du Syrta, « selon les remontées de nos adhérents, l'incomplétude des rapports est souvent mise en avant, car l‘idée d'un repérage comme acte unique demeure encore bien ancrée, témoigne Isabelle Vio. Deux à trois phases de repérage minimum, en fonction de l'avancée du chantier, apparaissent cependant nécessaires. »

Casadiag Expertises est à votre écoute pour toute demande relative à la recherche amiante avant travaux Hauts-de-France.

Absence de dialogue Le maître d'ouvrage ne dispose pas toujours de la compétence amiante auprès de lui. Par méconnaissance, il peut donc commettre des erreurs. « Mais en tant que sachant, l‘opérateur de repérage reste tenu a un devoir de conseil », rappelle volontiers Pierre Lafargue. On mesure à ce titre l'importance du dialogue entre opérateur et maîtrise d'ouvrage/maîtrise d' œuvre : « il est de l'intérêt de tous de prévoir un temps de restitution et d'échanges pour expliquer le rapport et lever les doutes et les réserves ».

Largement inspirée des retours terrain et des expériences vertueuses, la future norme NF X46-020 insiste davantage encore sur ce point. Le projet de norme demande ainsi à l'opérateur de retourner au donneur d'ordre son programme de repérage, avant même d'entamer le repérage. Le donneur d'ordre doit ainsi s‘assurer de la cohérence entre le programme de repérage et le programme des travaux, et formuler un avis.

Casadiag Expertises se tient à votre disposition pour toute demande relative à la recherche amiante avant travaux Nord 59.


185 vues
Diagnostics vente -location Nord 59-62
Expertise valeur vénale Nord-pas-de-calais 59-62
Assainissement collectif Nord Lille 59
Amiante avant travaux-Demol France
CASADIAG EXPERTISES
282 rue de Lille, 59130 Lambersart
Diagnostics Immobiliers Expert Nord Paris IDF
N° Siren : 533 382 446
Compagnie d'assurance : ALLIANZ n° 55757640
Certifié SOCOTEC COFRAC
Mentions Légales - politique de confidentialité 
Conditions générales de ventes

Combien coûte un « bon » repérage avant-travaux ?

October 7, 2018

Toujours délicat -pour ne pas dire périlleux d‘avancer une estimation chiffrée. Si un prix au ras des pâquerettes se révèle souvent synonyme d'un repé...

1/8
Please reload

© 2023 by ​MCDONALD&HARRIS. Proudly created with Wix.com.